Présentation de la formation

Formation Initiale
Présentation de la formation

Le Technicien Spécialisé en Mécatronique (aéronautique/automobile) intervient sur les équipements électroniques, électriques, électromécaniques, pneumatiques ou hydrauliques et notamment dans les domaines du câblage électrique, des instruments de bord, de la radionavigation, du pilotage automatique et du système radar.

Il exerce son métier dans des entreprises spécialisées dans la fourniture de composants pour l’aéronautique/automobile comportant une partie câblage électrique ou des cartes électroniques, ainsi que dans des entreprises aux activités industrielles aéronautiques/automobile diversifiées et disposant de matériel de production avec des parties électriques importantes. 

Il effectue des tâches polyvalentes dans le domaine de la production ou l’installation des composants électriques et électroniques. Il effectue des câblages, installe des connecteurs, soude des composants, gère et conduit des machines, contrôle les systèmes, assure la maintenance préventive, effectue des visites, mesure des grandeurs, établit des bons de travaux, saisie des données, établit des diagnostics, détecte des pannes, répare et change des organes, entretient les équipements électriques, réalise des études, fait du chiffrage, assemble des composants (électriques, électroniques, électromécaniques, hydrauliques, pneumatiques ...) et réalise des schémas électriques.

Il installe, vérifie, monte et fait des essais sur le produit. Quand il intervient sur les équipements de production, il opère plus précisément sur des armoires de commande, des moteurs, des automates programmables, des variateurs de vitesse, des valves, des pompes, des systèmes hydrauliques, des systèmes pneumatiques, des convoyeurs, des éléments de transmission, vérifie la conformité et le fonctionnement d'un équipement nouvellement installé, valide l’architecture d’un automatisme, ajuste ou étalonne des chaînes de régulation, programme des automates, apporte des modifications à la chaîne de production, participe à des arrêts de maintenance, etc.

A l’issue de la formation le technicien spécialisé doit être capable de :    

  • Veiller au bon fonctionnement des équipements électroniques et électriques de l'aéronef/automobile et notamment des instruments de bord, de la radionavigation, du pilotage automatique, du système radar, des câblages électriques 
  • Effectuer des opérations de contrôle
  • Câbler des composants électriques
  • Installer des composants électroniques sur des cartes
  • Tester le fonctionnement de systèmes électriques ou électromécaniques
  • Installer des connecteurs
  • Souder des composants
  • Effectuer la maintenance de premier niveau
  • Installer des isolants électriques
  • Créer et analyser des schémas électriques
  • Intervenir sur des réseaux de transmission de données
  • Mesurer des grandeurs électriques
  • Calibrer des signaux
  • Installer des armoires électriques
  • Installer des pré-actionneurs et actionneurs (électriques, hydrauliques, pneumatiques)
  • Détecter une panne ou un dysfonctionnement
  • Décider des réparations à effectuer après un diagnostic
  • Déposer/reposer, monter/démonter, entretenir, réparer les systèmes avionique
  • Effectuer, lire et interpréter des relevés de paramètres
  • Maîtriser l'utilisation de matériels de mesure pour effectuer des tests
  • Respecter les engagements de qualité, coûts et délais
  • Participer au lancement d’une nouvelle production
  • Gérer une production
  • Encadrer le personnel d’exécution et contrôler son travail
  • Lire un plan et appliquer avec rigueur la documentation technique
  • Réaliser des documents techniques
  • Lire l'anglais technique
  • Organiser ses interventions

Age maximum : 26 ans pour les bacheliers et 30 anspour les licenciés
Niveau scolaire : Diplôme du Baccalauréat Scientifique ou Technique
Les qualités et aptitudes que le candidat doit posséder pour l'accès à cette formation :

  • Sens des responsabilités, de l’organisation et de la discipline
  • Esprit  d’autonomie, d’analyse, de créativité et d’initiative
  • Bonne aptitude aux relations humaines 
  • Maîtrise de soi, motivation pour la technologie et ambition pour la promotion professionnelle

­Contre-indications : handicap physique (problème de colonne vertébrale), problème de vue ou de distinction de couleur, maladie du cœur, maladie nerveuse.

Mode de sélection des candidats à la formation :

  • Remplissage du dossier d’orientation ;
  • Réussite aux entretiens après présélection.

L’inscription et la confirmation, hors délibérations, sont possibles pour les candidats ayant une moyenne au baccalauréat supérieure ou égale à 12/20 ainsi que les candidats disposant d'un Baccalauréat Technique ou Professionnel en respectant le tableau de correspondance entre l’option du baccalauréat et les filières de formation choisies.

Le classement des candidats se fait selon la moyenne du baccalauréat en respectant les classes suivantes :

  • Les candidats de toutes les branches ayant une moyenne supérieure ou égale à 12/20,
  • Les candidats ayant un baccalauréat option Sciences Mathématiques et une moyenne inférieure à 12/20,
  • Les candidats ayant un baccalauréat technique (dont le Bac Pro) et une moyenne inférieure à 12/20,
  • Les candidats des autres options ayant une moyenne inférieure à 12/20.

Le programme de formation est dispensé en 2 008 heures et étalé sur deux années de formation, dont un stage technique de 1 mois et demi à la fin de la formation.

Modules :

  • Arabe
  • Communication écrite et orale
  • Anglais technique
  • Culture d'entreprenariat
  • Soft skills
  • Métier et formation
  • Systèmes mécatroniques dans les aéronefs/automobile
  • Santé et sécurité de travail
  • Mathématiques
  • Analyse de circuits électriques
  • Analyse de circuits électroniques analogiques
  • Analyse de circuits électroniques numériques
  • Commande des machines électriques
  • Initiation aux techniques de la mécanique
  • Analyse de circuits pneumatiques et hydrauliques
  • Programmation des API
  • Conception assistée par ordinateur CAO
  • Technologie des capteurs
  • Commande électronique des machines
  • Automatique et régulation industrielle
  • Réseaux de terrain et supervision
  • Programmation des microcontrôleurs
  • Maintenance des systèmes mécatroniques
  • Programmation des robots industriels
  • Sensibilisation à la qualité
  • Réalisation des cartes électroniques
  • Stage en entreprise

La formation dispensée est résidentielle ou alternée et les évaluations de la formation sont organisées sous forme de :­

  • Contrôles Continus;­
  • Examens de fin de module;­
  • Examens de passage ; ­
  • Examen de fin de formation.­
  • Projet de fin de formation

Ce technicien spécialisé doit être très autonome, posséder une maturité d’esprit et avoir une bonne présentation. Il doit être disponible, méthodique et posséder une bonne faculté d’observation et de déduction.
Les techniciens Spécialisés de Mécatronique (aéronautique/automobile) exercent leurs fonctions dans les entreprises manufacturières et les industries de production. Ils sont à l’emploi de moyennes et grosses entreprises possédant un parc d’équipements qui permet le contrôle et la commande des procédés industriels. Ces techniciens sont employés surtout par les entreprises possédant des systèmes de mesure de grandeurs physiques et de contrôle des procédés. La marge de manœuvre dont ils disposent s'inscrit dans le cadre des limites imposées par la réglementation, les méthodes de travail de l’entreprise et les certifications dont elle dispose.

Découvrez nos guides métiers